Questions fréquentes Liposculpture

Port de la gaine de contention ?

Obligatoire durant une semaine nuit et jour. Conseillée parfois par le médecin une semaine supplémentaire, soit le jour, soit la nuit.

Immobilisation ?

Technique ambulatoire par excellence, la reprise des activités se fait le plus rapidement possible. Le lendemain de l'intervention, le repos est conseillé car on peut subir des petites variations de la tension artérielle et l'inconfort de la gaine comprimant les zones traitées diminue la mobilité du patient. Le surlendemain de l'intervention, le patient peut vaquer à ses occupations.

La mobilisation rapide du patient prévient les risques de thrombose veineuse profonde et sa complication majeure, l'embolie pulmonaire.

Signaler également au médecin, si vous devez faire un long voyage dans le décours immédiat de l'intervention. Celui-ci prendra alors des mesures complémentaires de prévention.

Une reprise des activités sportives peut s'envisager après une semaine.

Equilibre alimentaire ?
Une alimentation saine et équilibrée vous est bien sûr recommandée comme à tout un chacun.

Soleil, banc solaire ?
A éviter tant que les hématomes persistent. Par la suite, n'oubliez pas les conseils d'usage et respectez votre capital soleil.

Que devient l'excès de peau après l'intervention ?
Grâce à son élasticité naturelle, mais aussi grâce à l'effet "lift" du lipomatic, la peau va se rétracter sur les zones traitées. Néanmoins, chez les patientes présentant une mauvaise tonicité de la peau, lorsque celle-ci a été trop distendue, la correction ne peut pas être parfaite. D'autres techniques chirurgicales peuvent être proposées dans les cas extrêmes

Après combien de temps peut-on juger du résultat ?
L'œdème post-opératoire a disparu après un mois, ainsi que les ecchymoses. L'effet "lift" maximum peut encore progresser pendant quelques mois.

On peut considérer le résultat définitif après 6 mois.

Liposculpture et maternité ? Avant ? Après ?
Il semble intéressant dans certaines zones (ventre, hanches) de réaliser l'intervention avant la grossesse, car la peau risque de perdre son élasticité par une distension excessive.