Informations complémentaires Liposculpture

Le principe et ses indications

Par de minuscules incisions de 3 à 5 mm, le médecin introduit différentes canules sous la peau afin de détruire et d'aspirer les cellules graisseuses organisées en stéatomes responsables de déformations parfois disgracieuses de notre silhouette.

L'importance et la localisation de ces stéatomes, véritables amas graisseux sous cutanés dépendent de différents facteurs: hérédité, alimentation, sédentarité, circulation sanguine, statut hormonal (puberté, grossesse, ménopause).

La liposculpture permet une correction de la silhouette. En aucun cas, elle ne peut être assimilée à un traitement de l'obésité.

Elle peut venir en aide à un équilibre alimentaire bien conduit afin d'aider à la disparition de zone ne répondant pas au régime, mais ne permet pas, à elle seule, de perdre du poids de manière spectaculaire.

De même, elle ne peut être considérée comme un traitement de la cellulite diffuse (phénomène de la peau d'orange). Bien qu'une amélioration de cet état puisse être observé occasionnellement après liposculpture par décongestion de la région cellulitique, d'autres techniques me paraissent mieux adaptées à la solution de ce problème (drainage lymphatique, mésothérapie, électrolipolyse, cellu M6, Lipocavitron).

Les régions traitées sont multiples: hanches, ventre, fesses, culotte de cheval, face interne des genoux et des cuisses, chevilles, bras, région sous-mentonnière.

Les contre-indications

    ·Les obésités généralisées en l'absence de régime
    ·Problèmes de santé importants: cardiaques, pulmonaires, hépatiques, diabète, trouble de la coagulation du sang, hypertension artérielle sévère non équilibrée, infection en cours…
    ·Mauvaise texture de la peau, pour certaines techniques
    ·Allergie à la Lidocaïne (anesthésie locale)
    ·Instabilité psychique
    Les inconvénients et complications

    Les progrès de la technique de liposculpture, l'apport du Lipomatic ont permis de réduire considérablement les effets non désirables. Ceux-ci ne peuvent être toutefois formellement exclus.

    Les conditions de travail doivent être impérativement rigoureuses: mise au point préopératoire avec prise de sang et électrocardiogramme, si nécessaire en fonction de l’anamnèse, champs stériles, surveillance opératoire monitorisée par un assistant.

    Toutes techniques confondues, il est possible de rencontrer les inconvénients suivants:

      ·Réaction avec forte chute de tension pendant l'intervention
      ·Ecchymoses et œdèmes post-opératoires
      ·Hématomes ou sérosité
      ·Troubles de la sensibilité de certains territoires cutanés
      ·Gêne douloureuse durant deux ou trois jours
      ·Phénomène de pigmentation de la peau après hématome important
      ·Infection post-opératoire
      ·Aspect en tôle ondulée, dépressions cutanées, sous ou sur correction
      Toute injection de médication ou prise de médicaments par voie orale peut entrainer une réaction allergique majeure avec chute de tension, œdème laryngé ou collapsus pouvant entrainer la mort en l'absence de traitement approprié. Ne vous étonnez donc pas des précautions dont nous nous entourons lors de la réalisation de cette technique.

      La fréquence d'apparition de ces complications dépend, de la qualité de l'équipe opératrice, de l'état initial du patient et enfin du type de technique utilisée.

      Les différents types d'anesthésie proposés


      L'anesthésie générale

      Parfois demandée par des patientes particulièrement impressionnables. Elle ne se justifie pas à mon sens, d'autant plus que l'hypotonie musculaire provoquée empêche toute réelle sculpture des zones traitées.

      L'anesthésie locale

      L’anesthésie locale des zones traitées associée à l'injection de médications antalgiques et relaxantes paraît la plus appropriée et la seule retenue par notre équipe. Elle permet en effet, une bonne collaboration du patient en cours d'intervention, et la sculpture parfaite des zones traitées puisque le patient peut contracter à volonté les zones musculaires sous-jacentes. Cette option offre tout le confort et la sécurité nécessaire. Une sédation consciente permet de rendre l'intervention plus confortable pour la patiente.

      Les différentes techniques de liposculpture

      La lipoaspiration classique

      Elle associe un mouvement de va-et-vient de la canule, manœuvrée manuellement par l'opérateur, à une succion par un aspirateur mécanique.

      Technique du début, elle est encore pratiquée par beaucoup de praticiens expérimentés. Elle est néanmoins dépassée actuellement par de nouvelles techniques moins traumatisantes pour les tissus et qui ont permis d'élargir les indications.

      La lipoaspiration à la seringue ou lipojet.

      Permet de traiter de petites zones chez les patientes présentant une bonne qualité de peau. Elle est moins onéreuse et reste une technique d'appoint.
      La liposculpture aux ultrasons

      L'avènement des ultrasons a provoqué une petite révolution. Elle a en effet permis d'élargir les indications, d'améliorer la qualité du résultat final, et de diminuer considérablement l'apparition d'effets indésirables. C’est à ce moment que la lipoaspiration devenait liposculpture.

      Les ultrasons ont permis de détruire sélectivement les adipocytes (cellules graisseuses) par effet de cavitation en respectant beaucoup mieux les tissus nobles (vaisseaux, nerfs). L'effet lift obtenu, décrit par de nombreux auteurs a permis de traiter des patientes présentant une qualité de peau moindre. La régularité de la surface traitée en est la récompense.

      Le Lipomatic

      Cette technique a définitivement supplanté les ultrasons actuellement, et est la seule utilisée.
      Une pièce à main pneumatique permet d'imprimer à la canule un mouvement de va-et-vient beaucoup plus rapide (600/min).

      En utilisant ce nouvel instrument, nous avons pu constater une amélioration de la régularité du travail, un confort accru pour la patiente et un raccourcissement du temps d'intervention tout en préservant les avantages déjà connus avec les ultrasons.


      En conclusion

      La liposculpture est l'opération la plus réalisée dans le monde.

      Dans les mains d'une équipe expérimentée, et au fait de la technique moderne, elle permet d'espérer des résultats spectaculaires lorsque l'indication opératoire est bien posée. Les risques encourus sont minimes lorsque les conditions de surveillance et de stérilité sont correctement remplies.

      Cette intervention ambulatoire permet une reprise rapide des activités professionnelles et privées.

      L'information exhaustive et le respect de la demande du patient restent pour moi essentiels dans l'approche de cette intervention.